Nos Vidéos :

Nos coordonnées :

Tendance Bois
197 c rue du Général-Koenig
59136 WAVRIN
Tel : 03.20.90.09.74
Fax : 09.70.63.07.78
contact@tendancebois.fr

 

En octobre et novembre 2014 : la Voix du Nord s'intéresse à la construction en ossature bois et consacre 2 articles à Tendance Bois

Télécharger en pdf :

L'article du 26/10/2014

L'article du 4/11/2014

Des questions ? Contactez-nous : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Home --> Actualités --> La Voix du Nord du 04/11/2014

Tendance Bois à Wavrin : une petite entreprise éthique à plus un titre

Publié le 03/11/2014 - PAR BRUNO TRIGALET

Actualité : la Voix du Nord 4 novembre 2014

Le texte de l'article :

L’ossature en bois est la technique de construction qui se développe le plus. En 2000, en France, on comptait 5 000 chantiers réalisés selon ce procédé ; en 2012, il y en avait 14 320, soit 12 % du nombre de chantiers de maisons individuelles. Parmi ces chantiers, ceux d’une entreprise de Wavrin, Tendance Bois.

Deux jeunes artisans charpentiers ont senti, avant d’autres, les horizons nouveaux qu’ouvrait ce nouveau procédé de construction aux professionnels de la filière bois. C’est ainsi qu’en 2006, Frédéric Talleux et Gérald Pante ont créé leur société Tendance Bois à Wavrin. « Notre force, explique Frédéric Talleux, c’est qu’on est tous les deux des experts du métier de charpentier. Je veux dire qu’il n’y en a pas un qui serait charpentier et l’autre qui serait gestionnaire, un responsable de la fabrication et l’autre qui s’occuperait de la commercialisation... Non : on parle d’une même voix ! »

Frédéric Talleux, 41 ans, et Gérald Pante, 42 ans, l’un originaire d’Arras l’autre de Villeneuve-d’Ascq, ont tous les deux suivi une formation de charpentier. « Gérald en formation initiale dans un lycée du bâtiment, moi dans un centre de formation par l’apprentissage où j’ai obtenu mon CAP, précise Frédéric Talleux. Le travail du bois était quelque chose qui m’intéressait. Et plutôt que l’ébénisterie ou la menuiserie, j’ai préféré le travail de charpentier. Pour l’engagement physique. Et pour le fait qu’on construit quelque chose... »

Économies d’énergie

En 2000, les deux garçons se rencontrent dans une entreprise de charpente de Villeneuve. « C’était le début de l’ossature bois. On a senti que ça valait le coup de se lancer. On a trouvé un bâtiment à louer à Wavrin. Puis on a acheté, à Wavrin aussi, un terrain sur lequel on a construit, nous-mêmes, bien sûr, notre atelier de fabrication », se souvient Frédéric Talleux.

Ce magnifique bâtiment abrite à la fois les bureaux et le grand atelier qui permet de fabriquer des modules mesurant jusqu’à 14 mètres sur 3. C’est aussi, évidemment, une sorte de maison exposition et de show-room qui donne une idée très concrète de ce que cette petite entreprise peut réaliser. Des échantillons de différents modules, montrés en coupe, avec des bardages réalisés en bois ou en matériaux composites, avec des isolants différents (laine de bois, de roche ou de verre) permettent aux clients de mieux comprendre ce qu’est une ossature en bois.

Outre le fait que le bois est un matériau écologique, les maisons à ossature bois sont vertueuses en matière d’économie d’énergie : « Avec un isolant laine de bois entre montants de 140 mm et l’ajout d’un isolant extérieur 35 mm, on atteint des performances d’un bâtiment basse consommation d’énergie ; avec un isolant laine de bois de 240 mm entre montants et l’ajout d’un isolant extérieur 60 mm, celles d’une maison passive », certifie Frédéric Talleux. Et quand ce dernier ajoute : « On a fait le choix de faire travailler des gens et pas des machines-outils », on se dit que cette petite entreprise wavrinoise est vraiment éthique à plus d’un titre !

Une cinquantaine de réalisations

À ce jour, la société Tendance bois a réalisé vingt-cinq maisons individuelles, six locaux professionnels et une vingtaine d’extensions. Toutes ces réalisations sont aux normes BBC et cinq sont dites passives, c’est-à-dire ne nécessitant pas de système de chauffage. Parmi les derniers chantiers : le restaurant Tomate-Cerise de Noyelles-Godault, le Pizza Paï de Blendecques, des appartements thérapeutiques (passifs) à Roubaix, et une maison passive à Loos.